Bannière au nom de l'entreprise Vivarais Énergies à Aubenas en Ardèche
Le photovoltaïque
Logo Sunpower Authorized Partner

Le mot photovoltaïque est constitué de "photon" (les particules de lumière) et "Volta" (l'inventeur de la première pile). Ces panneaux solaires, placés plutôt au sud, sont donc destinés à produire directement de l'électricité à partir de la lumière. On peut les utiliser en site isolé avec des batteries pour répondre à des besoins d'éclairage, voire pour le froid mais la conception d'un système autonome impose de maitriser sa consommation d'électricité par le choix d'appareil très efficaces.
L'usage prédominant actuellement sont les systèmes en injection réseau, c'est à dire raccordés au réseau Basse Tension (230V) d'EDF. On devient alors producteur d'une énergie "propre" et délocalisée. Il existe trois types de contrat de raccordement: en « vente totale », en « vente partielle » ou en « autoconsommation » de la production électrique. Quelque soit le type de raccordement choisi, il faut savoir que l'électricité produite sera consommée par les appareils les plus proches (donc par votre propre frigidaire, congélateur, etc... et lorsque vous n'êtes pas à la maison par une belle après-midi ensoleillée, l'excédent ira chez les voisins les plus proches). Dans tous les cas, un onduleur permet de transformer le courant continu issu des modules photovoltaïques en courant alternatif de même nature que celui d'EDF.

Il y a actuellement (du 1er Avril au 30 juin 2015) 4 tarifs différents d'achat d’électricité  photovoltaïque (en fonction du type de bâtiment et/ou du mode de pose des modules et de la puissance installé) définis dans l'arrêté tarifaire du 4 mars 2011 et ré-actualisés tous les trimestres: (source: CRE Commission de Régulation de l'énergie)
  • 26,17 cts€/kWh en intégration sur un bâtiment clôt sur les 4 côtés (IAB, tarif "T1") jusqu'à 9kWc,
  • 13,95 cts€/kWh en intégration simplifié au bâti (ISB sur tout types de bâtiment, tarif "T4") jusqu'à 36kWc,
  • 13,25 cts€/kWh en intégration simplifié au bâti (ISB sur tout types de bâtiment, tarif "T4") de plus de 36kWc jusqu'à 100kWc,
  • 6,45 cts€/kWh en surimposition ou au sol (tarif "T5" jusqu'à 100kWc).
Pour simplifier, le tarif d’intégration impose que les panneaux soit intégrés au bâti (c'est à dire, par exemple, ni posé au sol ni par dessus la toiture). Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le guide d'intégration sur le site du gouvernement. Si les tarifs ci-dessus sont obsolètes, merci de consulter le tableau de tarif sur le site du gouvernement, ou encore celui de l'excellent site "photovoltaïque.info" : ici.

Un placement financier !
Le tarif d’intégration (valable 20 ans) peut permettre de rembourser l’installation entre 8 et 12 ans. Après cette période, les panneaux continuent à produire au-delà de 25 ans. Ces chiffres peuvent varier suivant le site (production différente), des difficultés d’installations, des frais de raccordement et du taux de TVA à appliquer (10% pour une maison de plus de 2 ans sinon 20%!!).



Un placement écologique
Le temps de retour énergétique est grosso modo de 2,5 ans. Les panneaux fabriqués ne sont pas polluants à l'usage et sont recyclables en fin de vie. Dans l'exemple précédent on évitera environ 45t de CO2 et 300g de déchets radioactifs longue vie (c'est à dire qu'il faut surveiller ces déchets pendant 24 000 ans) sur 25 ans de fonctionnement. Malgré le fait qu'ils ne produisent que le jour, les modules photovoltaïques utilisés à grande échelle peuvent être un élément de réponse crédible au problème du réchauffement climatique. La consommation d'électricité est plus importante le jour que la nuit, surtout en semaine, du fait de l'activité tertiaire (avec un pic, il est vrai à 19h en hiver mais vers midi en été). Vous pouvez le vérifier en consultant la courbe de charge de la consommation française sur le site du Gestionnaire du Réseau de Transport d'Electricité (RTE). Il faut savoir qu'une surface située en France de 380 km par 380 km couverte de modules photovoltaïques répondrait aux besoins mondiaux en électricité. Alors exploitons à fond nos surfaces de toiture correctement exposées pour produire un maximum d'électricité décentralisé.
Les premiers panneaux photovoltaïques furent raccordés illégalement lors des luttes de Creys-Malville. Puis virent les premières démarches administratives de raccordement (très souvent enclenchées par des militants) et d'achats  qui pouvaient durer jusqu'à 5 ans! (6 mois actuellement).

Une de nos référence en vidéo: GAMM-VERT Aubenas



Une autre référence en vidéo: Energ'O Lavilledieu 957,6 kWc



La galerie photo d'installations photovoltaïques


L'abération du contexte législatif jusqu'à janvier 2010: le traker de Léo.


L'éolien domestique
Photo d'une eolienne domestique

Ces petites éoliennes sont de hauteur variable : de 6m à 30m, de puissance variable : de 100W à 20 000W, de prix variable de 5000 euros à 30 000 Euros. Certaines sont mieux adaptées à certains types de vents que d’autres. En ce qui concerne leur implantation, il est conseillé de les éloigner des habitations qui cassent le vent et permettre également de se protéger des vibrations et du bruit. On peut les utiliser en site isolé ou raccordées au réseau. Entre la perception « j’ai du vent chez moi » et la réalité, il a parfois des différences. Il est plus prudent de commencer  par une mesure de vents. On enregistre ces mesures à l’aide d’un anémomètre accroché à  un mat sur une saison. Ceci permettra d’affiner le choix de l’éolienne. Quant aux démarches administratives, qui sont plus longues que pour le photovoltaïque, ils vaut mieux les confier à l’installateur.

Plus de détails sur :
La micro-hydraulique
Photo d'une cascade d'eau et d'une petite turbine

On devrait plutôt parler de pico-hydraulique pour une installation chez un particulier. L'électricité est produite à l'aide d'une turbine adaptée au cours d'eau. Si les démarches administratives sont longues pour le photovoltaïque et l’éolien domestique, la micro-hydraulique détient le record : environ trois ans. Il s’agit donc de projet de longue haleine. Si vous avez déjà un droit d’eau, vos démarches seront simplifiées. Pour les installer, il faut soit un débit suffisant, soit un dénivelé suffisant. Attention le prix de la rénovation d’un moulin et de la machine peut être conséquent. Mais les machines durent plusieurs dizaines d’années.

Plus de détails sur :

110 chemin de Saint Pierre Tél: 04 75 36 57 76 RCS Aubenas 491 786 927
07200 Aubenas Fax: 09 81 38 79 67 code APE 4322B
Site optimisé pour Get Firefox - Concu et réalisé par William Morel, François Rouable - 2008          Administration !