Bannière au nom de l'entreprise Vivarais Énergies à Aubenas en Ardèche
Suiveur (tracker) Solaire


L'animation ci-dessus est composée d'images prises à différents moments de la journée. La consommation des moteurs du tracker représentent seulement quelques kWh par an.

La pose de capteurs photovoltaïques (ou thermiques) est soumise en France à une déclaration en Mairie car il y a modification extérieur de l'aspect du bâtiment(Déclaration Préalable, cerfa n°13404, remplaçant la Déclaration de Travaux depuis le 1 octobre 2007).
Si votre habitation est dans le périmètre (500m) d'un monument classé, votre projet sera soumis à l'avis de l'Architecte des Batiment de France (ABF) qui dépend du ministère de la culture (la problématique de la production énergétique sans émission de gaz à effet de serre semble leur échapper....).

Léo voulait couvrir sa toiture de modules photovoltaïques, mais étant dans le périmètre d'un monument classé, son projet est passé par les mains de l'ABF qui lui a refusé catégoriquement le projet initial. Seule une pose au sol était acceptée. Malheureusement cela remet complétement en cause la viabilité économique du projet car les kWh électriques produit seront alors vendu à EDF à 30cts au lieu de 55cts !!

Léo, passionné de technique, en a profité pour étudier la question des suiveurs solaires afin de compenser l'écart de tarif par une production plus importante (à surface de panneaux installés équivalente, +40%).

Différentes images du tracker, position 1 Différentes images du tracker, position 2 Différentes images du tracker, position 3 Différentes images du tracker, position 4

Ce projet prend tout son sens d'un point de vue écologique car l'énergie nécessaire à la fabrication du "tracker" et à son alimentation en cours d'exploitation reste bien inférieure à celle qu'il aurait fallu utiliser pour ajouter 40% de surface de modules photovoltaïques supplémentaire pour obtenir la même production.

Avec seulement 16m² de modules (12 modules CONERGY C167P de 167Wc), 2004Wc, le tracker de Léo a produit en un an, du 11 octobre 2007 au 10 octobre 2008 inclus, un peu plus de 3600kWh (au lieu de 2400kWh si les modules photovoltaïque était fixe). Hors, en France métropolitaine, le contrat d'achat de l'Agence d'Obligation d'Achat d'EDF est plafonné à 1500h équivalent pleine puissance donc 3006kWh/an pour Léo, l'excédent est acheté par EDF à 5cts d'euros seulement (non indexé sur l'inflation....).
Le pire, dans tout ça, c'est qu'EDF a retourné sa première facture à Léo le suspectant d'une fausse déclaration car "au vue de la puissance installée sa production n'est pas cohérente" (dixit EDF). Il a donc renvoyé des photos de son installation à EDF avec une photo du compteur de production témoignant de son excellent résultat! Si vous faite le calcul vous verrez que financiérement ce type d'installation n'est pas du tout favorisée en France (sans tracker: 2400kWh à 55cts = 1320 euros/an, avec tracker 3600kWh qui sont décomposé comme suit 3006kWh à 30cts + 594kWh à 5cts = 931,5 euros/an).

Conclusion: On ne favorise pas dans ce pays les solutions techniques les plus productives et ayant le moins d'impact écologique! Alors amis courageux, militants, à vos plumes pour un courrier à vos députés, Merci.


110 chemin de Saint Pierre Tél: 04 75 36 57 76 RCS Aubenas 491 786 927
07200 Aubenas Fax: 09 81 38 79 67 code APE 4322B
Site optimisé pour Get Firefox - Concu et réalisé par William Morel, François Rouable - 2008          Administration !